Droit de Réponse venu d'Algérie

Suite à la publication du dernier post sur l'Abbé Lambert, plusieurs critiques ont été émises à l'égard de celui-ci, du fait qu'il avait une compagne.

Il est clair que les Abbés doivent être célibataires, l'Eglise ayant prévu d'autres formes d'engagement pour les hommes mariés.

Donc ça a jasé à Al Jazair et à juste titre, comme à chaque fois que la bonne morale est atteinte. Et lorsque des "journaleux indignes" titrent sur la vie privée d'un homme politique, ceux-ci publient en général des droits de réponse, quitte à se prendre les pieds dans le tapis.

Voici donc ce droit de réponse où l'Abbé révèle toute sa finesse d'esprit:  

Seilh Actus! Abbé Lambert

« Je suis très heureux de l'occasion qui m'est offerte aujourd'hui par LE MARGAILLON. 
Lorsque le directeur de ce sympathique Journal est venu me demander ma collaboration, J'ai accepté avec plaisir. Je n'ai jamais refusé d'article à un Journal, ce n'est pas avec LE MARGAILLON que je commencerai, d'autant plus que ce titre m'est très cher. Je ne sais pas encore ce que c'est qu'un Margaillon, puisque je suis à Oran depuis un an à peine. mais Pomarès, le chef de ma police secrète a promis de me renseigner. La mise au point que j'ai à faire étant pour moi d'une importance capitale, j'ai tenu à ce qu'elle paraisse dans LE MARGAILLON en raison de son immense tirage. Au surplus,

Oran-Matin n'a pas voulu l'insérer, car je dois vous dire que depuis quelque temps ORAN-MATIN se fait très difficile pour insérer mes articles. Vous savez bien, entre nous, que je m'en tamponne le coquillard, comme dit ma vieille Angèle, la mère de José Maraval. Charriaud s'imagine que ce sont mes articles qui ont fait tomber à 3.700 le tirage d'ORAN-MATIN. Alors, il essaye de s'en passer pour voir s'il peut le faire remonter. En fait je crois que les Oranais en ont marre de ce Journal de sacamuélas. Bref, je veux vous parler aujourd'hui de Martha Rossignoli, et d'une situation qui, par le fait qu'elle est connue de tout Oran, ne peut plus s'éterniser. Sous prétexte que j'ai voulu faire passer Martha Rossignoli, la douce compagne de ma vie, pour ma secrétaire, il s'est trouvé des journaleux indignes, des diffamateurs professionnels, pour venir me le reprocher. Me reprocher quoi ? D'avoir, dans un souci de vergogne fort compréhensible, caché les liens qui m'unissent à Martha Rossignoli. Si jétais venu franchement présenter Martha aux Oranais comme étant ma maîtresse, on m'aurait traité de prêtre indigne, et il se serait trouvé quelqu'un pour me dire que je poussais le culot jusqu'à afficher ma liaison. Comme, au contraire, J'ai essayé de le taire, on me reproche aujourd'hui de le taire, on me reproche aujourd'hui de vivre dans une situation hors-la-loi et hors l'Eglise. Ainsi, quoi que je fasse, je serai toujours insulté, critiqué, bafoué par des adversaires de mauvaise foi. Pourtant, quel mal fais-je en ayant une maîtresse ? que l'homme de 33 ans qui est encore puceau me jette la première pierre ! J'ai trouvé en Martha une maîtresse exquise, caressante experte, dont les étreintes m'apportent chaque jour une révélation nouvelle des choses de l'Amour. Ceux qui la connaissent savent qu'elle est, malgré ses 49 ans très désirable encore. Ses seins sont longs, mais fermes, ses fesses un peu larges mais ardentes. Qu'elle soit plus vieille que moi de 16 ans, quelle importance cela a-t-il ? Comme le dit si bien Madame Maraval-Berthoin, avec un coquin clignement d'oeil, c'est dans les vieilles marmites qu'on fait la meilleure soupe, et ma vieille amie Angèle n'a pas l'habitude de parler de choses qu'elle ne connaît pas. Quant à vouloir me rétorquer que Dieu a ordonné aux prêtres de demeurer chastes, on me permettra de déclarer que Dieu devait ce jour-là s'être levé du pied gauche ou qu'il venait de s'engueuler avec Adam ! Sans cela, il n'aurait jamais, de bonne foi, émis une pareille stupidité Voilà, chers lecteurs, la mise au point que je tenais à faire. J'espère que vous ne me reprocherez plus d'avoir une maîtresse, d'autant plus que (et cela je tiens à ce que les lecteurs du MARGAILLON soient les premiers à le savoir), je compte épouser très prochainement Martha Rossignoli. Mais d'ores et déjà, Je vous demande de la respecter et de la considérer comme mon épouse bien-aimée. » P. c. c.: Fortuné LEBIDOIS

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×