Lettre ouverte - Recensement

Lettre ouverte transmise à Seilh Actus! par un Seilhois.

On lui souhaite bon courage pour ses démarches!

------------------------------------------

 

Thomas Quilliou

à  

Mairie de Seilh

Ensemble des Conseillers Municipaux/ Employés municipaux concernés.

Seilh, 17 Mai 2017

 

Mesdames et Messsieurs,

 

Mon épouse, comme vous le savez, a envoyé une lettre de candidature et un CV à la Mairie de Seilh pour être recrutée dans le cadre du recensement sur la commune de Seilh.

La mairie de Seilh a reçu sa candidature, et l'a placée, par ordre d'arrivée des courriers, dans une liste. Cette liste, établie peu avant les élections était imprimée, et y figuraient deux noms annotés d'un point d'interrogation (des personnes se présentant aux élections municipales). J'ai cette liste en ma possession.

La mairie n'avait pas souhaité sélectionner les candidats avant l'élection, parce qu'ils auraient été de fait disqualifiés du fait de leur possible appartenance au conseil municipal. Cela dit, le nom de mon épouse était a priori retenu. Au lendemain de l'élection, le Maire, M. Miègeville, n'ayant plus de pouvoirs n'aurait pas pu procéder à des changements devant des employés municipaux comme vous me l'avez affirmé.

C'est donc la municipalité actuelle (après les élections) qui a selectionné les candidats.

Je m'étonne des faits suivants:

-mon épouse n'a pas été selectionnée pour le poste

-elle n'a pas non plus été convoquée pour un entretien

-des personnes qui ne s'étaient pas manifestées avant l'élection ont, elles, été selectionnées pour faire ce recensement (Mme Izaga, et M. Amoros, époux d'une adjointe au Maire).

-des personnes situées sur la liste de candidats après mon épouse (donc ayant envoyé une lettre de candidature après, ont été selectionnées pour le poste).

 

M. Lozano et Castera avez affirmé plusieurs fois en public, au Conseil Municipal, que vous aviez du faire appel à des personnes supplémentaires "du fait de certains desistements" Ces réuinons ont toutes été enregistrées et transcrites.

Je peux vous assurer que mon épouse ne s'est pas desistée sur ce poste, dont elle avait besoin.

 

Sur ces faits, je vous interpelle donc collectivement. Vous êtes garants du respect de la loi, de l'Egalité des citoyens pour l'accès à l'emploi. Vous siégez au Conseil Municipal devant un buste de Marianne et un drapeau français.

Je vous pose aujourd'hui ces questions:

-Pourquoi mon épouse n'a pas été appellée pour un entretien de recrutement?

-Le recrutement de M. Amoros et de Mme Izaga sont-ils pour vous acceptables? Comment ces personnes ont-elles su que les postes étaient encore à pourvoir?

-Les faits que j'énonce plus haut pourraient-ils relever de catégories pénales (Délit de favoritisme, discrimination pour des opinions politiques, ...)?

 

Mes questions s'adressent bien sur à chaque conseiller municpal, à chaque employé communal assermenté ayant eu accès au dossier.

 

Ne croyez pas que je cherche à vous mettre en difficulté, je ne cherche qu'à trouver une issue à "au mieux" une erreur de recrutement dont mon épouse a été victime, quelles qu'en soient les raisons. En revanche, comprenez que le temps que vous prenez pour répondre, et les incohérences que je relève dans chacun de vos courriers sont telles que je commence à doute de votre bonne foi.

 

Meilleures salutations,

 

Thomas Quilliou

 

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

Seilhois (mais considéré comme tel par la municipalité?)
  • 1. Seilhois (mais considéré comme tel par la municipalité?) | 20/06/2017

Silence de la mairie. Faudra-t'il faire une grève de la faim?
Ces messieurs-dames du conseil des Sages cautionnent-ils ce genre de pratiques?

anonymat
  • 2. anonymat | 30/05/2017

Ils nous disent que comme il y a eu des désistement, ils ont du prendre quelqu'un qu'ils connaissaient, qui est "venu donner un coup de main". Il est venu donner un coup de main, mais ne l'a pas fait bénévlement?

Je connais la personne consernée, elle était bénévole au CCAS, et elle n'a pas arretée de donner de son temps.
C'est comme ça qu'on est remercié, et bien je dis bravo! pas un petit mot d'excuses de la mairie ?

et les employés de la mairie il y a bien une drh qui savait qui avait envoyé un CV, alors elle n'a pas dit qu'il y avait cette candidate ?

on est peu de choses!

Seilhois
  • 3. Seilhois | 19/05/2017

Pour l'instant, aucune réaction de la mairie.
Un conseiller municipal interpellé le mois dernier n'a toujours pas répondu.
Employés municipaux tendus sur le sujet (vous savez monsieur, nous on ne decide de rien, on a des instructions")

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×