Prenons du Recul - Los Angeles

Prenons du recul - Los Angeles

La ville de Richard Feynman (Prix Nobel de physique et professeur à Caltech), et aussi de Columbo. Mes idoles.

Allez, petit digression sur les deux personnages.

Columbo, c'était la bonne soirée polar en famille, le méchant meurtrier, en général plein aux as as et logé dans un maison cossue de Beverly Hills, confronté à un inspecteur d'une gentillesse et d'une politesse extrèmes, sans-gène, crado, qui arrivait sur la scène de crime avec sa 403. Dans chaque épisode, on avait tout: meurtre, enquète, et la conclusion théatrale, servant de procès. Les meilleurs épisodes: Rançon pour un homme mort (avec une musique fantastique), Murder by the Book, A Stich in Crime.

Richard Feynman, en plus d'être un type bien (il avec épousé sa petite amie atteinte de tuberculose), etait un génie, un des meilleurs vulgarisateurs que l'on ait connu, Prix Nobel de Physique pour sa théorie de l'Electrodynamique Quantique, un homme eclectique (il s'est intéressé aux sciences, au tam-tam, à la peinture), c'était aussi un enseignant sans équivalent. Pour toucher du doigt ce qu'est la Physique, il ne faut pas lire Aristote, ni les Frères Bogdanov, lisez plutôt Richard Feynman "Lumière et Matière, une étrange histoire"

 

Située sur le Pacifique, Los Angeles est une ville très hispanique. Pour demander son chemin dans la rue, l'Epagnol aide autant que l'anglais. Toutes les pancartes sur les transports en commun sont en Anglais et en Espagnol.

C'est une ville basse, il y a un plan "carré", avec des bâtiments plutôt bas, et les rues se suivent et se ressemblent en rappelant des nom des de séries américaines (Sunset Boulevard, Hollywood Boulevard, Melrose). Sur la côte, c'est pareil, on connaît tous les noms de lieux (Santa Monica, Venice Beach, Malibu, and so on.) La ville est encadrée par des collines, et la Baie de Los Angeles est vraiment magnifique.

Le walk of fame, on y arrive comme ça de manière impromptu, sans transition,on y voit les étoiles de pas mal de célebrités. Celle de Charles Aznavour était fleurie en ce mois d'Octobre. Notre taxi, qui avait 78 ans, nous a parlé de Charles Aznavour. Il l'avait vu en concert. Se femme ne se remettait pas de la mort du chanteur.

J'ai vu pas mal d'autres étoiles, notamment celles de l'équipage d'Apollo XI. C'est un lieu à touristes, mais pour les amateurs de cinéma, il y a une boutique qui vent des photos, des scripts de films, plutôt intéressante.

C'est une ville très souriante, pour l'avoir traversée en bus et en métro de long en large, cela sent la bonne humeur, le cool. Les conducteurs de bus m'ont offert le trajet parce que je n'avais pas la monnaie. Gentle(wo)men. J'ai eu un peu de peine pour un chauffeur noir qui m'avait bien renseigné, puis s'était fait engueuler par un vieux type qui lui a mis toute la misère du monde sur le dos. Un vieux fou. Fou et raciste. Si je n'avais pas été très en retard pour prendre mon avion, j'aurais bien ouvert ma grande gueule pour lui dire de fermer la sienne, mais parfois vieux vaut être prudent.

Un des coins les plus jolis de la ville, c'est Venice Beach; la plage c'est baba cool, pas mal de gens dorment dans des tentes. Ca doit être là que se terminent les Road Movies. Pas loin il y a un quartier très sympa fait de canaux et de petites maisons toutes simples qu'il vaut le coup de visiter. On peut y croiser des camping cars customisés, des originaux vivant avec un perroquet sur l'épaule. Tout est possible.

La ville est équipée de trottinettes electriques en libre-service (si je l'avais su je me serais fait un abonnement), il y a plein de voitures hybrides, pas mal de cyclistes, et le transport en commun n'est pas trop mal quoi qu'on en dise. Bien qu'extrêment lent (la ville américaine, ce sont de grandes avenues très larges, mais surtout, un feu tous les 300 m), pour 1,50 dollar, on ne va pas se plaindre.

Le climat est agréable, et franchement la nourriture au top j'ai réussi à manger un burger sur la semaine, c'est raisonnable.

En quittant la ville le taxi nous a dit: "la prochaine fois vous ne paierez pas en dollars". L'amérique est-elle à ce point divisée que la Californie puisse faire sécession? Je prendrais cela assez au sérieux. C'est la Silicon Valley; et là-bas, l'innovation, ça les connaît. Chercher à Blockchain sur Google. C'est peut être l'innovation majeure de cette dernière vingtaine d'années.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×