Prenons du recul - Montréal

Si la langue Française vit encore, ça ne doit pas être grâce au fait que l'on paie à grands frais une Académie Française. Cet organisme est littéralement financé pour s'assurer de l'immobilité d'une langue qui devrait au contraire nous rendre la vie plus facile et s'adapter à notre manière de vivre actuelle. En un mot, financé pour s'assurer de la destruction complète, plus ou moins rapide de notre parler, par trop de règles étriquées (et parfois sans utilité ni fondement logique ou historique) utilisées pour faire croire à nos jeunes qui le parlent très bien qu'en fait ils n'ont pas un bon niveau, parce qu'ils n'ont pas mis un "x" à choux.

Ca, c'est dit.

La langue française vit parce que des artistes l'utilisent comme auteurs, écrivains, et aussi parce que d'autres pays en prennent autant voire plus soin que nous et la font évoluer.

Le Québec, Montréal.

Montréal, c'est une île sur le fleuve Saint Laurent, qui vient du Lac Ontario. Le débit d'eau est très important, on le constate au niveau des rapides de Lachine.

Le lieu était peuplé par les Iroquois. Sur l'arrivée des hommes (Genre Homo) sur le continent américain, je recommanderais de regarder cette video, qui bouleverse pas mal d'idées reçues... On dit que ce sont les européens qui ont découvert les Amériques, mais en fait pas vraiment. Ce sont les européens, qui, n'étant pas les premiers arrivés sur le continent :

-ont occupé le terrain

-ont rameuté leurs amis

-ont fait disparaître les populations autochtones

Bref.... pas de quoi se vanter.

Mais revenons à Montréal. La fin de l'hiver, ce n'est pas spécialement le meilleur moment pour visiter. Des tas de neige présentent un aspect un peu sale, ils sont criblés de gravier, découvrant au cours de la fonte quelques déchets, et la nature hésite entre un retour au froid et une explosion printanière. Les écureuils ont déjà décidé que le printemps était là, ils pullulent et ne sont pas vraiment farouches.

La ville est surprenante, parce qu'elle abrite un grand réseau souterrain, reliant entre eux les différents quartiers, les édifices.

Un endroit cosi pour passer l'après-midi, c'est la grande bibliothèque. C'est toujours très agréable de se caler dans un fauteuil, avec un bon bouquin et un casque audio. Un des disques en écoute libre était un best of de musique bretonne. Ce m'a fait plaisir de l'écouter en lisant un livre de Richard Feynman.

La ville se parcourt de long en large, et avec un peu plus de temps, j'aurais visité les musées retraçant la vie des Inuits, mais mission oblige: peu de temps.

La ville est très intéressante culturellement. Les amateurs de street art peuvent se régaler dans certains quartiers. Le centre ancien est vraiment magnifique, notamment le parc du Mont Royal, avec l'observatoire.

J'aurai peu de choses à dire sur cette ville, parce que je n'y étais pas en touriste, donc le temps m'a manqué pour la découvrir plus en détail.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire